L'attachement chez les jeunes adultes adoptés

Compte-tenu de ce qu'elles ont vécu, les personnes adoptées qui ont surmonté leurs difficultés peuvent être considérées comme résilientes. Elles ont transformé leur faiblesse en force, mais elles restent fragiles. Leur vulnérabilité, leur "talon d'Achille" en quelque sorte c'est le lien à l'autre et particulièrement le lien amoureux avec une autre personne. La stabilité dans le couple n'est pas le point fort des adoptés. Ils peuvent avoir terriblement besoin d'un lien durable, et être au fond persuadés que cela ne va pas marcher.
Cette croyance peut induire des comportements inconscients qui rendent la vie difficile au conjoint, ou à la petite copine.
La méfiance de beaucoup de personnes adoptées vis-à-vis des autres personnes peut les empêcher de faire confiance à leur partenaire. Bien se connaitre peut aider à... se méfier de ses propres réactions.